Ma vision du post-traitement et de la retouche photographique

Si il y a bien un domaine qui a vu des milliers de photographes s’entretuer sur les réseaux sociaux et les forums, c’est celui du post-traitement et de la retouche photo (Je souligne la conjonction car je pars du principe qu’il faut bien différencier les deux.)
Chaque photographe a sa vision du sujet et dans ce billet, je vais vous livrer la mienne.
Elle ne se veut bien évidement pas parole d’évangile et je la laisse à votre appréciation mais ça aura comme intérêt pour le visiteur de savoir à quoi s’attendre en visitant mes galeries.

Comment je vois les choses. 🙂


Le post-traitement

C’est le travail réalisé en post-production sur les photographies .
Peu importe le travail réalisé, qu’il soit ultra léger ou très lourd, à partir du moment où vous travaillez sur une photo après la prise de vue: c’est du post-traitement.

J’identifie pour ma part deux principaux types de post-traitement:

1. Le développement numérique. (ne pas confondre avec le tirage numérique qui est le processus d’impression)
Un processus de post-traitement, souvent léger, et qui porte principalement sur la modification gamma , colorimétrique ou encore le recadrage.
C’est à l’aide du développement que, par exemple, un photographe réalise une photo en noir et blanc, corrige ou sublime les détails, les contrastes, la lumière ou la couleur.
C’est grosso modo le même travail que celui que nos pères photographes réalisaient dans leurs chambres noires si ce n’est que nous avons troqué les sels d’argent et les révélateurs par des logiciels performants et des ordinateurs.

2. La retouche.
Un processus de post-traitement souvent beaucoup plus poussé et qui consiste à modifier, enlever ou rajouter des éléments à la photographie originale. (Enlever un poteau, un grillage, une branche gênante, nettoyage d’un sujet taché, amincir ou grossir un sujet, détourer et modifier l’environnement, etc…. )


Est ce que mes photos sont retouchées?

C’est une question qui m’est très souvent posée et la réponse est : « Retouchées parfois, post-traitées toujours. »
D’une manière générale, il y a très peu de retouches dans mon travail et j’y reviendrai plus loin. Mais par contre, 100% de mes photographies sont développées et donc, post-traitées car je pars du principe que le processus de développement est au moins aussi important que la prise de vue en elle même.
A titre de comparaison, avant l’ère numérique jamais un photographe digne de ce nom ne s’est contenté de livrer une pellicule non développée à ses modèles/clients. Ils livraient des photographies finies qui passaient elles aussi par un processus de développement et de tirage.
Et les fauxtographes de réseaux sociaux qui annoncent fièrement en publiant une photo « sale » que « il n’y a aucune retouche » me font bien rire.

Parfois, on n’a pas le choix

J’ai beau m’efforcer de peaufiner mes prises de vue de façon à réduire le travail de post-traitement il m’arrive cependant de ne pas avoir le choix. Soit parce qu’un élément étranger s’est incrusté dans la prise de vue au dernier moment (et ça arrive plus souvent qu’on ne le croit) ou encore lorsqu’il m’est impossible lors de la prise de vue, de faire autrement.
Reste à doser. Je pars du principe qu’une retouche réussie est une retouche qui ne se voit pas.

Dans l’exemple ci-dessous, mon modèle (un superbe Eurasier prénommé Quan) s’était bien dépensé et avait beaucoup bavé et lorsqu’il s’est assis pour attendre sa maitresse, je n’avais que quelques fractions de secondes pour peaufiner mes réglages, mon cadrage et déclencher. (On oublie l’idée même de faire une petite toilette au toutou.)
Sur le coup je suis très content, la pose est superbe, la photo est réussie mais…damnation…. ses poils sont pleins de bave. ><°
Le passage par la case retouche était donc obligatoire afin de nettoyer les poils si je souhaitais publier une photographie propre et exposable.
La retouche est volontairement très légère et se limite à un nettoyage de la fourrure.
S’en suit un post-traitement léger lui aussi (Correction gamma, contrastes et couleur)

Post-traitement: Développement + retouche Nettoyage fourrure
La photographie au naturel

Mon passif de macrophotographe et très certainement aussi l’ironie de dame nature qui m’a valu de venir au monde daltonien m’ont dirigé vers une vision naturelle et simple de la photographie. (Le noir & blanc et les tons mats que j’adorent sont déjà, à mes yeux, des post-traitements poussés.)


Conclusion

Si la mode est à la retouche profonde et aux filtres instagram je me refuse volontairement à rentrer dans le jeu. Je ne suis passionné ni par l’illustration, ni par le graphisme. Je suis passionné de photographie!!
Vous ne verrez jamais dans mon stream de photos avec un faux ciel, une fausse neige, de fausses feuilles mortes, de faux fonds flous, de papillons numériques qui virevoltent autour de mes modèles ou encore un rayon de soleil artificiel qui sort de nulle part pour éclairer un sujet.
Non pas que je trouve ça foncièrement moche, (et je respecte parfaitement le choix des personnes qui pratiquent) mais je suis un photographe et concrètement, passé un certain stade de retouche, j’estime que ce n’est plus de la photographie!!! C’est de l’image, de l’illustration, du graphisme.
C’est peut être très joli, oui.
C’est créé à partir de photographies, oui.
C’est de l’art, bien sûr .
Mais non, ce n’est plus de la photo. C’est de l’image.

A titre de comparaison, si je fais cuire des œufs à la poêle avec un peu de sel et de poivre, j’obtiens … des œufs dans mon assiette. Ils sont plus beaux et ont meilleurs goût que les œufs crus non épicés, mais ça reste des œufs.
A contrario, si je bats mes œufs dans un saladier et que je rajoute du beurre, du lait, de la farine et du sucre, une fois cuites ce ne sont plus des œufs mais des crêpes.

Photographie horriblement laide ou image affreusement moche ?

Voilà, je pense que tout est dit.
Si vous souhaitez des images sympas de vos chiens, je vous invite à contacter l’un ou l’une de mes collègues pour qui ce serait éventuellement le truc et qui vous fera sans doute ça très bien , mais si par contre vous souhaitez des photographies sympas de vos chiens:

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :